AGNÈS B. : DIRECTRICE ARTISTIQUE ASSOCIÉE DE L’ÉDITION 2017
Pour sa huitième édition le Festival Planche(s) Contact de Deauville invite pour la première fois une personnalité culturelle, aimant et pratiquant la photographie en parallèle à sa propre carrière. Le festival l’invite à exposer ses photographies et à choisir deux des huit commandes publiques du festival.

copyright agnès troublé dite agnès b., sans titre, 2016
Série Territoire ©Emma CHARRIN
Série Balnearios © Céline VILLEGAS

agnès b, styliste, créatrice de mode a constitué d’une importante collection d'art contemporain, dont tout un pan est consacré à la photographie. Galeriste, elle a inauguré, en novembre 1984, La galerie du jour agnès b, qui accorde une large place à la photographie, avant d'ouvrir un deuxième espace quelques années plus tard à Tokyo.

LE DEAUVILLE D'AGNÈS B., EXPOSÉ À LA CHATONNIÈRE :
Invitée, à Deauville en septembre 2012 pour une Carte blanche lors du festival du cinéma américain 2012 agnès b. y a présenté sept de ses films américains préférés1. Lors de cette immersion à Deauville lui est venue l’envie de réinventer et de concevoir une nouvelle marinière « Deauville » en reprenant en rayures alternées les cinq couleurs des parasols de Deauville (jaune, orange, rouge, vert, bleu). Cette marinière a été réalisée lors de l’été 2015 en collaboration avec Armor Lux.
Elle revient en 2017 à Deauville en tant que directrice artistique associée du Festival Planche(s) Contact et pour exposer ses photographies de Deauville, réalisées depuis une dizaine d’années, avec Le Deauville d’agnès b. à la Chatonnière (lieu d’exposition aménagée dans une maison des années 20).

 

AGNÈS B. PRÉSENTE DEUX PHOTOGRAPHES AU POINT DE VUE :

EMMA CHARRIN
Depuis plusieurs années, la pratique photographique d’Emma Charrin est caractérisée par une fascination pour le spectacle. Ce désir de théâtre, de simulacre, de jeu, a d’abord pris la forme de mises en scènes narratives et cinématographiques dès ses premiers travaux, puis s’est peu à peu resserré vers une recherche autour de la notion de décor et du potentiel narratif que celui-ci induit. Inspirée par l’histoire et l’imagerie de Deauville, et dans la continuité de ses travaux précédents, Emma Charrin interroge l'irruption de la fiction dans la réalité à travers notre rapport à l‘espace.

CÉLINE VILLEGAS
Céline Villegas est une photographe franco-chilienne née à Lyon en 1981 et diplômée de sciences politiques. Autodidacte, elle vit et travaille à Paris et se consacre à la photographie depuis 2013. Elle pose un regard singulier sur le réel et travaille en particulier sur des portraits de territoires en lien avec le balnéaire. Elle découpe dans ces environnements urbains des scènes empreintes de poésie, des fragments de corps à l’abandon, s’appuyant le plus souvent sur le contraste des couleurs pour susciter l’imaginaire.


Dates de résidence : du lundi 12 au vendredi 23 juin et du lundi 17 au dimanche 23 juillet 2017.