Pierre Bergé

Jacques-Emile Blanche - Etude pour le portrait en pied de Raymond Radiguet, 1923 © Musées de la ville de Rouen / Photographie C. Lancien / C. Loisel

"Blanche, le peintre de l'intelligentsia française"

Président de la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, Grand Mécène des Arts et de la Culture, Pierre Bergé est le titulaire exclusif du droit moral sur l'ensemble de l'oeuvre de Jean Cocteau. Ce dernier doit beaucoup à Raymond Radiguet qui a eu une influence considérable sur lui. C'est pourquoi Pierre Bergé apprécie particulièrement l'Etude pour le portrait en pied de Raymond Radiguet, réalisée en 1923 par Jacques-Emile Blanche et exposée à Deauville dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste 2016.

"Jacques-Emile Blanche a peint un Radiguet pensif, plutôt intime ; il a voulu pénétrer au plus profond et au plus juste de l'intime de Radiguet. Blanche n’était pas un peintre mondain. Il a choisi d'être le peintre des créateurs, le peintre des autres peintres, des écrivains. Le peintre d'une intelligentsia française. C'est en cela que Radiguet - qui avait mis le feu aux poudres de la bourgeoisie parisienne après la guerre de 1914, avec Le Diable au corps - est entré dans le prisme de Blanche".