EUGENE BOUDIN

Peintre

© Naïade Plante
© Musée des Beaux Arts de Caen
© Gilbert Hamel

Transcripteur de la lumière de Deauville

Né le 12 juillet 1824 à Honfleur, Eugène Boudin, précurseur de l’impressionnisme,  passe sa jeunesse au Havre puis séjourne à partir de 1864, tous les étés à Trouville-sur-Mer et Deauville. Il transcrit les scènes de la vie balnéaire, des élégantes à l’effervescence des marchés, des paysages augerons aux ports. Peintre des ciels, il s’attache dans ses toiles, à transcrire la fugacité de la lumière, les ciels changeants, la matière des nuages et l’inconstance de la mer.  A Deauville, Eugène Boudin  est séduit par la vue que l’on a de la plage de Deauville, depuis la jetée. Il s’y installe régulièrement avec son chevalet et décline cette même vue de la plage, avec le même cadrage  sous des lumières différentes.

En 1884, Eugène Boudin fait construire sa maison à Deauville, la Villa Les Ajoncs - une petite cage hollandaise  - aujourd’hui rebaptisée La Breloque, au 8 de la rue Olliffe - où il passera les quatorze dernières années de sa vie, C’est dans cette maison qu’il meurt le 8 août 1898.

Eugène Boudin a réalisé plus d’une centaine de toiles et de gouaches à Deauville.

Depuis 1998, une  plaque est apposée sur la façade de la maison où il vécut. En août 2010, une plaque a également été posée sur la digue de Port Deauville. Elle reproduit le tableau « La plage de Deauville » (1893), qui appartient au Musée des Beaux-Arts de Caen.