Patrick Braoudé

Acteur, réalisateur, producteur, scénariste et photographe

Deauville : "Des souvenirs agréables en famille, une lumière incroyable"

Homme de cinéma, à la fois acteur, réalisateur, producteur, scénariste et auteur, Patrick Braoudé a par ailleurs développé depuis son adolescence un autre talent : la photographie.

Amoureux de Deauville, où il passait souvent ses week-ends en famille étant enfant, ce touche-à-tout a exposé en 2015 à la Galerie La Bohême une série réalisée sur le littoral de la station balnéaire, dont il loue les "couleurs incroyables". Il y présente des photos donnant l’illusion de tableaux, dans un style "impressionniste". Des effets obtenus à la prise de vue, sans travail d’ordinateur. De l’"Impressionnisme Numérique", a dit avec amitié Claude Lelouch lors de l’exposition de Deauville. "Comme cinéaste qui aime regarder ses contemporains, j’aime prendre du temps à observer la plage : groupes d’amis se retrouvant pour un moment d’amitié, familles en quête de détente, couples d’amoureux venus s’isoler. Mes photos sont des instantanés de ces vies « espionnées ». Des personnages souvent de dos, parfois masqués, ou en contre-jour, méconnaissables, sauf pour eux, qui peut-être seront les seuls à se reconnaître… devenant des êtres flous, des ombres chinoises, des « fantômes », parfois même juste des tâches de couleurs… Avec cette lumière particulière de la Normandie qui donne à la mer ses teintes étonnantes, du gris vert au bleu de Prusse, au sable ce jaune d’une douceur rare, aux parasols et accessoires de plage colorés leur éclat ensoleillé… C'est drôle, ajoute-t-il, chaque fois que je poste sur les réseaux sociaux une photo, ne serait-ce qu'un coucher de soleil, les gens s'imaginent que je suis aux Seychelles ! C'est vrai que le ciel et la mer prennent ici des couleurs incroyables. Je comprends vraiment pourquoi les Impressionnistes sont venus peindre ici, attirés par cette lumière qui fait tout ressortir. On ne peut qu'être en extase devant cette palette de couleurs. On y est heureux et on ne peut pas partir avant que le soleil ne se soit complètement couché".

"J'ai passé à Deauville les week-ends de mon enfance, avec mes parents. Ensuite, quand je tournais mes films durant l'été, je mettais mes enfants à Deauville ou Trouville, de façon à revenir rapidement les voir le week-end de Paris. Deauville est pour moi un lieu de concentration, de détente, si proche de Paris et de sa folie. Ce sont des moments particuliers, et tellement faciles qu'il serait idiot de s'en priver !"

Après avoir fait ses premiers pas au théâtre, avec Du ronron sur les blinis qu'il écrit et interprète, Patrick Braoudé obtient en 1982 le Prix de la meilleure pièce de café-théâtre. En 1986 et 1987, il co-écrit deux longs-métrages, Black mic mac puis L'Oeil au beur(re) noir, avant de se lancer dans la réalisation, en 1991, avec Génial, mes parents divorcent. Après quelques apparitions au cinéma aux côtés de Michel Galabru, Roger Hanin, Jacques Villeret, Richard Berry ou encore Jeanne Moreau, il met en scène et interprète en 1994 Neuf mois, qui rencontre un grand succès public. Puis il joue dans d' Alexandre Arcady et XY de Jean-Paul Lilienfeld, avant de revenir à la réalisation avec Amour et Confusions puis Deuxième vie.