Yul Brynner

Photographe et acteur

© Yul Brynner

25 étés à deauville

Avec son crâne lisse et son regard de velours sombre, Yul Brynner a durablement marqué de sa silhouette, le cinéma des années 50/70. L’Acteur cosmopolite, popularisé par Les Sept Mercenaires ou Les Dix Commandements, a toujours conservé son attachement à la France où il avait vécu de 1934 à 1941. A l’aube des années 60, après avoir tourné Le Testament d’Orphée sous la direction de Jean Cocteau, il acquiert au cœur du Pays d’Auge Le Manoir de Cricquebeuf, à Bonnebosq, à vingt kilomètres de Deauville. C’est à cette même époque qu’il se passionne pour la photographie.

Durant plus de 25 ans, la proximité géographique de sa maison d’été avec la cité des Planches va faire de Yul Brynner, accompagné de Doris, sa seconde épouse, une personnalité très présente à Deauville. Photographe inspiré par sa foisonnante activité  estivale et de ses événements, il en sera à la fois l’un des acteurs et l’un des témoins privilégiés. De 1959 et 1985, il ne manque jamais une occasion de réaliser de remarquables portraits ou photos d’ambiance sur les tournages. L’ami complice d’Henri Cartier-Bresson et de Jacques Henri Lartigue, va immortaliser avec son Leica, les grands rendez-vous de l’été deauvillais : Françoise Sagan et Sophie Litvak aux courses (1961), Elie de Rothschild jouant au polo… Le tournage d’Aimez-vous Brahms ?, film d’Otto Preminger avec Ingrid Bergman, Anthony Perkins et Yves Montand. 

Témoin privilégié de la création du festival du Cinéma américain, il en recevra un hommage lors de la quatrième édition, en 1980, lorsque l’on donnera son nom à l’une des lices des cabines de bains des Planches.