COCO CHANEL

Créatrice de mode

C’est l’anglais Arthur Capel, surnommé « Boy » qui attire à Deauville Coco Chanel. Riche homme d’affaires qui a fait fortune dans les frets charbonniers, il possède une écurie de polo. Devenue la compagne de Boy Capel, Coco Chanel développe ses activités avec l’aide de ce dernier. En 1910, il lui prête les fonds nécessaires pour l'ouverture d'un salon de modiste au 21 rue Cambon à Paris, sous le nom de « CHANEL MODES ». À l’été 1913, alors que le couple séjourne à Deauville, Boy Capel loue une boutique entre le casino et l’Hôtel Normandy. L’’enseigne mentionne son nom complet : « GABRIELLE CHANEL » ; la boutique ne désemplit pas. En 1916, elle utilise la belle et élégante Adrienne comme mannequin à Deauville. Elle y promène aussi sa propre silhouette androgyne, en testant ses nouvelles tenues contrastant avec leur extrême simplicité et leur confort sous les yeux d'aristocrates européennes encore très couvertes d'apparat et maintenues dans des corsets rigides. La pénurie de tissus due à la Première Guerre mondiale, ainsi que la pénurie relative de main-d'œuvre domestique ont créé de nouveaux besoins pour les femmes. Chanel, femme libre et active, perçoit ces besoins. Elle achète à Rodier des pièces entières d'un jersey utilisé à l'époque uniquement pour les sous-vêtements masculins. Elle impose dès lors des lignes de vêtements décontractés, pratiques, esthétiques : des jupes plissées courtes, pantalons ou pyjamas à porter sur la plage, polos, jodhpurs, jerseys, marinières ; une mode androgyne qui trouve son inspiration sur les champs de course, au golf, au tennis, à la plage et sur les yachts.
 « J’ai rendu au corps des femmes sa liberté », dira Coco Chanel. Celle qui a détruit la mode des corsets, des habits de parade, des dessous et des rembourrages a créé une nouvelle silhouette : la femme du XXe siècle.