LES CABINES DES BAINS POMPEIENS

  Inspiré par les thermes romains, les bains de mer et ses cabines sont construits en 1923 par l'architecte Charles Adda. Il créé la même année la Promenade des Planches qui parcourt le rivage sur 643 mètres, unique en son genre.  Appréciez l'architecture moderne de l'établissement, la pureté des lignes et les décors de mosaïques. Un univers délicat peuplé d'atriums, d'une fontaine, de galeries...

La bains pompeins© Patrice Le Bris
© Sandrine Boyer Engel
© Béatrice Augier

LES CABINES, TROIS AMBIANCES

 

Les 450 cabines de bains deauvillaises, réparties dans 9 cours à l'architecture Art Déco, se louent à la journée, à la semaine, au mois ou pour la saison.

Trois options : côté plage sur les célèbres Planches, côté boulevard et petits bassins intérieurs  et côté bains, pour l'atmosphère Années Folles. Les réservations s'ouvrent chaque année à partir du mois de janvier à l'Etablissement des bains de mer.

Appréciez  l'architecture moderne de l'établissement, la pureté des lignes et les décors de mosaïques. Un univers délicat peuplé d'atriums, d'une fontaine, de galeries...

© Béatrice Augier

A L'ORIGINE

 

Comme nombre de stations balnéaires, Deauville a fondé sa réputation sur la pratique des bains de mer aux effets curatifs. Plusieurs établissements d’hydrothérapie se sont succédé à Deauville à partir de 1860, date à laquelle la ville sort de terre.En 1921, l’architecte parisien Charles Adda (1873-1938) est le lauréat d’un concours organisé par la municipalité de Deauville pour remplacer l’établissement des bains alors très dégradé. Novateur, son projet intitulé « Les bains pompéiens » s’inspire des modèles de l’Antiquité tout en s’inscrivant dans la modernité par des lignes franches et l’emploi du béton.  Un important décor de mosaïques rompt la monotonie du béton. 250 cabines dont 50 luxueuses organisées en deux quartiers sont construites. Un réseau de galeries à portiques, des salles de sudation et de massage, un hammam, un bar américain, un salon de coiffure et des boutiques complètent l’ensemble. De composition basse et horizontale, les bains pompéiens libèrent l’horizon depuis la terrasse du casino. Le projet sitôt adopté est bâti, puis inauguré le 5 juillet 1924, en présence de Denise Grey. Ce jour là elle est déguisée en Ondine, et se baigne dans le bassin de la cour des Bains.