Bernard Descamps

Photographe

La plage © Bernard Descamps, Deauville, 2016

Invité au Festival Planche(s) Contact en 2016

Bernard Descamps signe sa première publication en 1974, dans la revue suisse Camera. Il expose l’année suivante avec Bernard Plossu, Bruno et Kuligowski, à la Bibliothèque nationale de France, dans une exposition organisée par Jean-Claude Lemagny. S’en suivront une série d’expositions collectives et personnelles, en France et à l’étranger, notamment : en 1976 avec André Kertész au musée de Leverkusen (Allemagne), en 1978 au centre Georges Pompidou pour une exposition personnelle, et en 1983 pour Sahara, une exposition présentée galerie Agathe Gaillard à Paris.
En 1986, il fait partie des membres fondateurs de l’agence VU. Huit ans plus tard il fonde aux côtés de Françoise Huguier les Rencontres de la photographie africaine de Bamako.
Ses travaux ont récemment été exposés à l’hôtel de Sauroy lors d’une rétrospective présentée à l’automne 2015, ayant donné lieu à la parution d’un nouveau livre, Où sont passés nos rêves ?  (éd. Filigranes).  
Bernard Descamps est représenté par les galeries Camera Obscura, Paris et la Box galerie, Bruxelles.

A Deauville dans le cadre du festival Planche(s) Contact

Maître de la photographie noir et blanc, Bernard Descamps aime les courbes des plages et des déserts, les ciels d’oiseaux et les lumières balnéaires. Depuis les années 80, avec un sens unique du cadrage et de la composition, Bernard Descamps utilise le format carré qui épure et recompose les paysages d’Afrique, les rues de Tokyo ou les plages du Nord en hiver.
A Deauville il reprend sa posture préférée, celle du photographe voyageur qui marche longuement et arpente la plage et la ville, ses espaces vides ou investis, la semaine et le week-end. C’est ainsi qu’il la révèle, en nuances et dans toutes ses lumières.