GARE DE DEAUVILLE TROUVILLE

Commune à Deauville et Trouville, c’est une gare de tête de réseau qui relie quotidiennement toute l'année les gares de Lisieux et Paris Saint Lazare.

© Sandrine Boyer Engel
© Sandrine Boyer Engel

Pour s’adapter à l’évolution des voyages en chemin de fer, la municipalité de Deauville envisage en 1911 de remplacer la gare édifiée en 1863 par un édifice beaucoup plus vaste. Le projet, suspendu en 1914, est remis à l’ordre du jour à l’annonce de l’Armistice. Toutefois, ce n’est qu'en 1931 que le ministre des Travaux publics autorise la construction de la nouvelle gare.
Le programme architectural imaginé par Jean Philippot s’inscrit dans la modernité régionaliste, dont témoignent la volumétrie générale et l’emploi du béton, tout en intégrant le style normand. Cette "normandisation" se manifeste par le pan de bois et l’utilisation de matériaux locaux (brique, tuile de Bavent). À leur texture et leur couleur répond le revêtement en brique en damier rouge et jaune qui tapisse le sol des quais.

Prenez le temps de regarder les détails dont les deux pignons intérieurs ornés en 1932 de deux fresques réalisées par Louis Houpin, l’une figurant un plan de Deauville-Trouville, la seconde une carte de la Normandie.

© Sandrine Boyer Engel