Du sam 1 juillet au jeu 31 août - De 14:00 à 18:00 - Chemin des Enclos

Visite du Parc Calouste Gulbenkian

Le Domaine des Enclos est un parc exceptionnel de 33 hectares légué à la Ville de Deauville en 1973.

Il fut acquis en 1937 par Calouste Gulbenkian (1869-1955), homme d’affaire doublé d’un esthète, qui fut l’un des plus grands collectionneurs d’art du XXe siècle. Il va réaliser là le jardin dont il rêve et en confie la réalisation au paysagiste Achille Duchêne.


Soixante-dix ans après sa conception Le parc des Enclos – légué à la Ville de Deauville en 1973 - reste un endroit magique, une facette méconnue et réjouissante d’un Deauville secret. Plus que tout, le parc a conservé le charme et la beauté que son créateur avait jadis fait réaliser, avec une rare sensibilité.

LE PARC :

La partie haute : sur le plateau supérieur, associe une plantation de résineux et une vaste prairie qui couronnent le parc.

La partie centrale : comporte une magnifique allée partant de l’entrée principale avec haies de buis, ifs taillés… Elle débouche sur une vaste clairière vallonnée et en pente douce. A l’entrée du parc, une allée, le grand scénario, terre-plein débouchant sur un escalier, conduit à une clairière en fer à cheval à l'emplacement de l'ancienne maison de maître. Un peu plus loin, le petit scénario, terre-plein limité par un mur orné de balustrades, a été construit avec les pierres et la rambarde lors de la démolition de l’ancienne maison de maître.

En contrebas, plusieurs terrasses s’étagent : une roseraie (avec parterres géométriques et une vasque), un verger (pommiers et poiriers bordés de buis taillés) dominé par un petit bâtiment de jardin où une exposition permanente relate, depuis 2010, l’histoire du parc et de ses aménagements. Le jardin combine à lui seul différentes atmosphères, répondant aux besoins de méditation et de calme de son concepteur. Il mêle à la fois le style classique des jardins à la française avec des parterres disposés géométriquement, l’aménagement plus naturel des jardins à l’anglaise ou encore le style italien avec ses ifs taillés en pointe et ses balustrades. Ses étagements, escaliers et balustrades, nombreux dans le parc, offrent ponctuellement des espaces propices à des concerts ou lectures.

La partie basse : qui ne se visite pas, comporte une ferme et ses dépendances, des herbages et un ensemble de clapiers et de volières.