Calouste Gulbenkian

Homme d'affaires

© Sandrine Boyer Engel
© 1616 Prod
© Caroline Rose
© Caroline Rose

Un jardin "à sa façon"

Aux portes de Deauville Le Domaine des Enclos, est un parc exceptionnel de 33 hectares acquis en 1937 par Calouste Gulbenkian (1869-1955), homme d’affaire doublé d’un esthète, qui fut l’un des plus grands collectionneurs du XXe siècle. Arménien né en Turquie, de nationalisé britannique et vivant en France, il fit fortune en obtenant 5 %des ventes de tout le pétrole extrait de la péninsule arabique. Deauville possède et partage depuis 35 ans l’une des œuvres dans laquelle il s’est le plus investi : un jardin « à sa façon ».

Lors d’un séjour en 1928 en Espagne, Calouste Gulbenkian est charmé par la découverte des jardins du Retiro près de Malaga. A l’issue de cette visite, il note dans son journal « Homme de science et rêveur dans un jardin à ma façon, voilà deux grands objectifs de ma vie que je n’ai pu atteindre ».
Qu’importe, neuf ans après, lors de l’un de ses séjours à Deauville, il fait l’acquisition du Domaine des Enclos, sur la commune de Bénerville, limitrophe de  Deauville. C’est dans ce parc qu’il va réaliser le jardin dont il rêve.

Calouste Gulbenkian décède en 1955, à l’âge de 86 ans. Le parc des Enclos est alors géré par la Fondation Gulbenkian, qui en juillet 1973, en fait donation  à la Ville de Deauville. Depuis cette date trois jardiniers de la Ville de Deauville se consacrent à l’année, à son entretien.

Le domaine décline aujourd’hui différents espaces : Une pinède sur sa partie supérieure, une roseraie, une pommeraie,  une vaste prairie en pente douce avec des points de vue et des lignes de fuites vers la mer, des volières, une ferme, une maison. Le parc rassemble des essences rares : noyer noir et frêne blanc d’Amérique, tilleul de Hollande, séquoia, cèdre de l’Himalaya, Frêne pleureur, Orme de Sibérie, …Le cône de vision qui embrasse les vallonnements du Pays d’Auge et les vues sur la mer, vient de faire l’objet d’une mesure de classement du ministère de la Culture (Drac de Basse-Normandie).

Il y a  vingt ans, la Ville  de Deauville a décidé d’y planter chaque année autant de pommiers que d’enfants nés à Deauville dans la même année. Chaque arbre planté reçoit le nom de l’enfant qui en est à l’origine. Chaque premier mai, le Parc est ouvert au public et  les visiteurs sont accueillis avec un brin de muguet.

Soixante dix ans après sa conception Le parc des Enclos reste un endroit magique, une facette méconnue et réjouissante d’un Deauville secret. Plus que tout, le parc a conservé le charme et la beauté que son créateur avait jadis fait réaliser, avec une rare sensibilité.

LA FONDATION CALOUSTE GULBENKIAN

La Fondation Calouste Gulbenkian est une institution portugaise privée, créée en 1956 par volonté testamentaire de son fondateur, financier d’origine arménienne et de nationalité britannique, mort en 1955 à Lisbonne, son lieu de résidence depuis 1942.

Pionnier de l’industrie pétrolière, Calouste Sarkis Gulbenkian fut également un grand collectionneur d’art. Le Musée Gulbenkian, inauguré en 1969 à Lisbonne, accueille aujourd’hui l’intégralité de sa collection : antiquités égyptiennes, arts de l’islam, art oriental et occidental du Moyen Age au XIXe siècle, mobilier français des XVIIe et XVIIIe siècles, créations de René Lalique.

La Fondation mène des activités diversifiées dans les domaines des arts, de l’éducation, de la santé et de la science. Le CAM (Centre d’Art moderne) héberge la plus importante collection d’art portugais du 20e siècle.

La Fondation dispose également de deux entités artistiques: l’Orchestre Gulbenkian et son choeur qui se produisent régulièrement au Portugal et à l’étranger. La Fondation organise aussi des cycles de conférences et des colloques internationaux. Enfin, elle dispose d’un laboratoire de recherche scientifique et attribue chaque année des bourses de recherche.

Le Centre culturel Calouste Gulbenkian prolonge les activités de la Fondation à Paris. Le Portugal et l’Europe sont au coeur de sa vocation. A travers une programmation diversifiée, le Centre a pour objectif de participer aux grands débats européens, de contribuer aux enjeux de la société contemporaine et de faire connaître la culture portugaise en France.

La bibliothèque du Centre abrite le plus grand centre de documentation d’Europe consacré au Portugal et au monde lusophone avec près de 100.000 ouvrages, en français et en portugais notamment. www.gulbenkian-paris.org