Hippodrome de Deauville-Clairefontaine

Dû aux architectes Jean Papet, auteur de plusieurs maisons à Neuilly-sur-Seine et André Rimbert, concepteur des tribunes et du champ de courses de Maisons-Laffitte, l’hippodrome de Clairefontaine s’inscrit dans un style normand mêlant béton et faux pans de bois.

Son inspiration régionale est accentuée par la profusion des fleurs qui ornent les façades, ce qui lui vaut d’ailleurs d’être surnommé « l’hippodrome aux 100 000 fleurs », appellation donnée il y a plus de cinquante ans par Léon Zitrone !

Admirez la salle des pas perdus située sous les gradins et son plafond décoré de fausses poutres en béton imitant le bois.

SON HISTOIRE
Le succès d’un premier hippodrome, Deauville-La Touques, nécessite dès 1875 d’envisager la construction d’un second hippodrome. C’est à Pont l’Evêque qu’il sera construit.

Jugé trop éloignée de Deauville, il sera transféré à Clairefontaine où la Ville de Deauville achète des terrains en 1924. Il est inauguré le 8 août 1928, puis agrandi en 1936 avec la création d’une piste de steeple-chase et d’une piste de plat.

clairefontaine©Arene_evenements Arène événement