Douglas Kennedy

Ecrivain

Membre du jury du 42e Festival du cinéma américain

Né à Manhattan en 1955, il grandit dans l'Upper West Side, étudie à la Collegiate School (le plus vieux lycée de New York), au Bowdoin College (Maine), avant de partir au Trinity College de Dublin en 1974. De retour à New York, il travaille comme régisseur dans des théâtres de seconde zone de Broadway, avant de décider, en 1977, de repartir pour quelques mois à Dublin… Quarante ans plus tard, il habite toujours de ce côté-ci de l'Atlantique.

À Dublin, il devient cofondateur d'une compagnie de théâtre puis rejoint le National Theatre of Ireland en tant qu'administrateur de la branche expérimentale. Il y passe cinq années (1978-1983), pendant lesquelles il commence à écrire, la nuit. En 1980, il vend sa première pièce à BBC Radio 4 qui lui en commandera deux autres. En 1983, il démissionne pour se consacrer exclusivement à l'écriture. Il devient journaliste free-lance, notamment pour l'Irish Times où il tient une rubrique de 1984 à 1986, puis déménage à Londres en 1988, au moment où son premier livre – un récit de voyage en Égypte – est publié et où sa carrière de journaliste free-lance connaît également un véritable essor. En 1994, sort son premier roman Cul-de-sac, porté à l'écran en 1997 par Stephan Elliott sous le titre Bienvenue à Woop Woop. Son deuxième roman, L'Homme qui voulait vivre sa vie, connaît un succès international (il est également adapté au cinéma en 2010 par le réalisateur Éric Lartigau), le premier d'une longue série de succès littéraires tant auprès de la critique que du public.

Traduit en 22 langues et vivant entre le Maine, Montréal, Londres, Paris et Berlin, il est aujourd'hui l'un des auteurs favoris des Français, avec près de 7 millions d'exemplaires vendus en France pour l'ensemble de ses titres, dont plusieurs ont été ou sont en cours d‘adaptation pour le cinéma.