Kourtney Roy

Photographe

© Sandrine Boyer

Pour Planche(s) Contact, "j'ai imaginé une femme des années 60-70"

Artiste canadienne née en 1981, Kourtney Roy est fascinée par la création d'une mythologie tragique du soi. Elle imagine un univers où se côtoient merveilleux et mystère. Son travail est surtout basé sur l'autoportrait. Les personnages qu'elle incarne sont sombres et tristes, fixés dans leur monde banal qui semble faire écho à une époque passée. dans ces scènes d'isolement, les femmes paraissent s'ennuyer. Elle s'inspire des lieux domestiques car de son point de vue, ce qui est inquiétant est souvent familier. "Je shoote souvent dans des banlieues et des espaces domestiques comme on en trouve aux Etats-Unis". Elle sera invitée à porter son regard sur Deauville en 2012, dans le cadre du festival Planche(s) Contact. "Deauville m'a beaucoup plu, notamment la plage et les lieux un peu anciens. J'ai réfléchi à ce que je pourrais faire comme autoportraits dans ces lieux-là. Ca vient assez spontanément. J'ai pensé à une femme riche, un peu folle, des années 60-70, qui viendrait à Deauville et se prendrait en photo..."

Kourtney Roy travaille pour les magazines de mode, tels GQ, Vogue Japon, Wallpaper, Esquire et Please. Elle a exposé en galerie à Paris et Berlin. Elle a été lauréate de plusieurs prix : Prix Picto en 2007, Screenings award à Berlin en 2008, Emily Award à Vancouver en 2012.
Son travail a été exposé pour la première fois à Arles en 2008, puis à Cabourg en 2010 et Shanghaï en 2011. Elle participe ensuite au Festival Circulation(s) et est exposée à la galerie Hug ainsi qu’au Festival de Vevey en Suisse. Après la série inédite qu’elle réalise en 2012 à Deauville pour le Festival Planche(s) Contact, elle produit un nouveau travail en 2014 dans le cadre de la Carte Blanche du PMU.