LA PISCINE OLYMPIQUE D'EAU DE MER

La piscine de Deauville a tout pour elle :  une eau de mer pompée au large de Deauville et chauffée à 28°C toute l'année, un bassin olympique de 50 mètres et une architecture singulière signée Roger Taillibert, architecte d'équipements sportifs de premier plan à travers le monde. De l'extérieur, elle ressemble à un coquillage. A l'intérieur, c'est une immense voûte qui capte la lumière. Entièrement rénovée en 2006, la piscine est aussi certifiée ISO 9001 satisfaction client comme nombre d'équipements municipaux du front de mer.  Déshumidification de l’air, solarium, vestiaires, traitement de l’eau, acoustique, couleurs, mobilier, tout est neuf et beau.

La piscine vue extérieureLa piscine dessinée par Roger Taillibert ©Sandrine Boyer Engel
Bassin intérieur d'eau de mer©Sandrine Boyer-Engel
Cours d'acquagym ©Sandrine Boyer Engel

LEÇONS DE NATATION
Huit maîtres-nageurs sauveteurs animent le lieu toute l’année. Ils dispensent des leçons de natation dans le bassin olympique ou le bassin d’apprentissage. Sur réservation au 02 31 14 02 17. On peut aussi y louer des lignes d’eau pour l’entraînement en groupe.

AQUAGYM
45 minutes parfois endiablées (le style change selon le prof et ses goûts musicaux !). Tous les jours de 12h à 12h45 et en soirée.

ANIMATIONS POUR LES PETITS
Accompagnés d’un parent, les samedis de 16h à 16h45.

STAGES DE NATATION ENFANTS
Pendant les vacances scolaires.
1 séance pendant 5 jours consécutifs pour débuter ou se perfectionner.

EVENEMENT INCONTOURNABLE
Les épreuves enfants du triathlon international (en juin chaque année).

Cours d'acquagym ©Sandrine Boyer Engel

UNE PROUESSE ARCHITECTURALE

Prévue dès 1924 dans l'établissement des Bains de mer par Charles Adda, la piscine olympique ne se réalisera finalement qu'en 1966 à l'initative de Lucien Barrière qui succédait à son oncle François André à la tête du Casino, du Golf, de l’hôtel Royal et du Normandy. Ce sera l'un des premiers projets en France de l’architecte Roger Taillibert. Ce programme est pour lui le premier d’une suite d’équipements sportifs, parmi lesquels le stade du parc des princes à Paris (1967 -1972) et le complexe olympique à Montréal (1972 -1976). C’est aussi son sujet de diplôme à l'ENSBA. Il opte pour une réalisation audacieuse loin du style « Normand » alors en vogue sur la Côte Fleurie et met en œuvre un procédé de voiles minces à longue  portée, expérimenté au début des années 1960 et dont il devient le spécialiste. La piscine d’eau de mer sera inaugurée en juillet 1966. Menacée de fermeture en 1977 en raison de son coût de fonctionnement, elle est gérée par la municipalité depuis 1980. Elle a été totalement rénovée en 2006.