LE IN DU FESTIVAL PLANCHE(S) CONTACT

Avec pour idée fondatrice de privilégier les résidences de création et commandes publiques, Planche(s) contact s'est donné pour thématique l'exploration et la restitution de tout ce qui constitue les facteurs d'identité d'une ville. Année après année, les photographes invités portent leur regard sur Deauville et expose leur vision singulière. Découvrez les premiers noms des photographes qui poseront un regard sur Deauville, du 21 octobre au 26 novembre 2017.

© Cyril ZANNETTACCI, 2009

FRANÇOISE HUGUIER
LA VIE QUOTIDIENNE À DEAUVILLE

De l’Afrique Fantôme à la Sibérie Polaire, des appartements communautaires de Saint Petersburg aux recoins de Séoul, et jusqu’aux marges du Grand Paris, l’approche intimiste de Françoise Huguier l’inscrit dans une photographie documentaire et sociologique, tournée vers l’autre. À Deauville, où elle est invitée pour la 8e édition de Planche(s) Contact, elle a l’intention d’aller à la rencontre des familles Deauvillaises les plus modestes, celles qui vivent dans les 32 % de logements sociaux de la ville.

Plus sur Françoise Huguier

© Rie YAMADA, 2016

LYNDA LAIRD

Lauréate du Prix de la Fondation Louis Roederer en 2016, Lynda Laird revient à Deauville pour une nouvelle commande photographique et une résidence de création. Lynda Laird aborde Deauville sous le prisme de son histoire. Après la mémoire de l’établissement des Franciscaines en 2016, elle s’intéresse plus précisément cette année aux empreintes sensibles de la seconde guerre mondiale qui survivent encore dans notre environnement quotidien, nos bâtiments, et nos esprits.

 

Plus sur Lynda Laird