> Menu
  • > Magnifier la fonction d'entrée
  • > Rencontre et partage, moteurs du projet
  • > La grande galerie : une promenade numérique
  • > Quand le visiteur devient acteur
  • > Les univers franciscaines
© Moatti et Rivière
X Fermer
Magnifier la fonction d'entrée

L’accès aux Franciscaines se fera par un portail monumental qui cadre la porte d’entrée de la chapelle actuelle et met en scène son haut-relief, ses colonnes et ses voussures. Un geste architectural  fort, symbole d’une nouvelle réalité urbaine. Le parvis offre une entrée végétalisée et une assise minérale d’accès au haut-portail. Il est aussi un lieu d’exposition extérieur qui participe à l’espace urbain.  Le projet accompagne la mémoire des lieux en rénovant le couvent initial, le bâtiment Saint Joseph et le bâtiment Biesta-Monrival. L’ensemble est complété par un volume qui lie le bâtiment Biesta-Monrival au couvent initial : une galerie, sur deux niveaux, à la lumière zénithale qui abrite les salles d’exposition dédiées aux œuvres d’ André Hambourg.

© Moatti et Rivière
X Fermer
Rencontre et partage, moteurs du projet

Deux cours carrées de 400m2 chacune sont au centre du projet : celle du cloître et celle de la salle d’exposition temporaire. Les deux sont couvertes par des verrières identiques aux sous-faces différentes.
La première – au-dessus du cloître -  installe une lumière filtrée. En sous-face : une impression sur du microsorber, un absorbant acoustique. La seconde – celle de la salle d’exposition temporaire – installe une lumière filtrée par des lames blanches formant un brise-soleil. Un éclairage idéal pour la contemplation des œuvres.
Ces cours sont les deux lieux d’une même fonction, au coeur des Franciscaines : la rencontre et le partage.

© Moatti et Rivière
X Fermer
La grande galerie : une promenade numérique

Après avoir franchi le Haut-Portail, on accède à la « Grande Galerie », une entrée monumentale. Sur 10 mètres de haut, une promenade numérique mouvante sur laquelle s’ouvrent les salles des univers thématiques. Cette promenade unique conduit le visiteur, d’une part vers le cloître – donnant accès à la boutique, à l’accueil, à la cafétéria, à la salle d’exposition temporaire et aux univers spécifiques – et d’autre part aux circulations verticales qui mènent aux univers thématiques et aux galeries d’exposition des œuvres d’André Hambourg.

Cette haute perspective affiche l'ambition numérique du centre et compose un paysage de multimédias animés depuis chaque univers thématique, lequel se prolonge par des passerelles.

© Naïade Plante
X Fermer
Quand le visiteur devient acteur

Tout est mis en œuvre pour que le public vive des expériences différentes au fur et à mesure de sa visite. Une diversité soutenue par les modes d’exposition des collections, par la valorisation du lieu, par la place des images, par l’interactivité et par l’expérience de la Grande Galerie qui devient le lieu manifeste de la mise en commun de ressources numériques de chaque univers thématique.

Architecture et scénographie s’entremêlent et proposent une expérience spatiale, de rencontres des images, des sons, des objets et des espaces, à choisir en toute liberté.

X Fermer
Les univers franciscaines

Les Franciscaines développent des univers thématiques installés dans le couvent initial dans lequel les planchers ont été démolis, entrant ainsi en relation visuelle les uns avec les autres par la faille verticale qui compose la Grande Galerie.
- Niveau 1 : « Mémoire de Deauville », « Explorer le monde », et « le Cheval »
- Niveau 2 : « Santé et bien-être » et « Musique, cinéma, spectacle »

Chacune des cinq séquences possède sa couleur, sa tonalité et des caractéristiques scénographiques qui lui sont propres.