Le temple réformé

118 ter avenue de la République

14800 DEAUVILLE

Érigé à l’initiative de la Société immobilière de Deauville, le temple réformé est inauguré le 20 juillet 1865. Il est composé d’une nef unique à cinq travées, précédée d’une tour-porche à pignons couronnée d’un campanile. Inspiré du temple de Beuzeval (Calvados) construit en 1862, l’édifice, aux multiples citations architecturales, est l’œuvre de Desle-François Breney et Anatole Jal. La célébration du culte rassemble la communauté réformée établie à Deauville et Trouville, ainsi que quelques villégiateurs pendant la saison des bains. L’acte du 10 juillet 1866, qui formalise l’aliénation de l’immeuble à la municipalité, contraint les fidèles à son entretien, mais l’insuffisance des subsides entraîne sa dégradation progressive.

Désaffecté en1896, il est converti en salle des fêtes par l’architecte Alexandre Buchard en1898.
En 1921, celle-ci est agrandie de deux ailes latérales (cuisine et buvette à gauche; vestiaire à droite) selon les plans établis par Georges Madeline. Le clocher, menaçant de s’effondrer, est déposé en 1937 par les frères Delarue, architectes. Afin d’inscrire l’édifice dans sa fonction, la municipalité fait appel en 1950 à l’architecte Marcel Germain. Celui-ci conçoit alors le placage, sur l’ancienne structure, d’une façade en béton de style néo-classique ouvrant sur un hall d’entrée d’où partent deux escaliers latéraux en béton exécutés par l’entreprise trouvillaise Dansac.

Depuis le début du XXe siècle, le culte réformé est pratiqué dans un bâtiment situé avenue de la République.



Textes © Images du patrimoine

Salle des fêtes2 DR