> Menu
  • > 45 Figaro Bénéteau 2 et leur skipper, bateaux de compétition
  • > Le Marité, dernier terre-neuvier
  • > La Grandcopaise, monument historique
  • > Le Phebe, le courlis de la Manche
  • > Le St Rémi, flambard de Dives sur mer
  • > Le François Monique, sloop coquiller de la rade de Brest
  • > Le Phidrak, le bateau pour tous
© Sandrine Boyer Engel
X Fermer
45 Figaro Bénéteau 2 et leur skipper, bateaux de compétition

Synthèse d’une collaboration réussie entre les meilleurs régatiers de la Classe Figaro Bénéteau, les Chantiers Bénéteau et l’architecte Marc Lombard.
Dès son arrivé en 2003, Le Figaro Bénéteau 2 a eu comme lourde charge de dynamiser encore un peu plus un circuit de compétition unique en son genre. Ce beau bateau, moderne et innovant a déjà séduit bon nombre de skippers qui ne tarissent pas d’éloges à son sujet.

© Delphine Barré Lerouxel
X Fermer
Le Marité, dernier terre-neuvier

Dernier voilier terre-neuvier du patrimoine maritime français, le Marité est le témoin du "grand métier", la pêche morutière sur les bancs de Terre-Neuve, qui pendant quatre siècle a fait vivre de nombreuses familles des côtes normandes, bretonnes et basques. La présence du trois-mâts suscite à chaque occasion admiration et émotion. Fleuron de la Normandie, où il est né, il fait partie de l’histoire, de notre histoire maritime. 44,90 mètres de long, 8 mètres de large, 650m² de surface de voile. www.lemarite.com

Visite à quai tous les jours : 3 € - 1,50 € pour les enfants de moins de 12 ans.

© Patrimoine Maritime Normand
X Fermer
La Grandcopaise, monument historique

Construit en 1949 à Cherbourg, sur des plans de 1934, cette barque chalutière, alors "Deux Amis" a été armée à la pêche jusqu'en 1988, puis vendu à un plaisancier. Abandonné dans le port de Grandcamp, sa destruction était envisagée. Plusieurs personnes se sont mobilisées pour sauvegarder cette belle coque, quasi unique en Basse-Normandie. L’association des vieux gréements Torbouai du Bessin et la commune de Grandcamp-maisy veillent désormais sur lui. La coque de la Grandcopaise est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1993. www.lagrandcopaise.fr

Visites à quai : accès libre.

© CADAC de Dives sur mer
X Fermer
Le Phebe, le courlis de la Manche

Construit aux Chantier du Lude de Courseulles sur Mer en 1962, "Phebe" respecte la tradition des constructions classiques dites bordées à franc bord, des bateaux de pêches normands. Il est composé de  plusieurs essences de bois, chêne, pour la quille, l’étrave et l’étambot ainsi que pour le tableau arrière, fond et bordées sont en acajou ainsi que l’hiloire. Les courlis de la Manche ont un gréement type Bourcet Malet, il peut être mu par un moteur fixe de 10 cv.

Visites à quai : accès libre.

© CADAC de Dives sur mer
X Fermer
Le St Rémi, flambard de Dives sur mer

Construit à l’Arsenal de Cherbourg en 1945/46, celui qui va devenir la propriété de la ville de Dives sur Mer en 1990, fut la première unité d’une série dite des "Rachel" (son nom de baptême), afin de réalimenter rapidement les marchés locaux en poissons. Cette série fut financée en partie par les dommages de guerre versés par l’Allemagne.
Après une décennie de labeur à la pêche côtière, le "Rachel" quitte le département de la Manche pour celui du Calvados, ou il devient bateau inscrit à la plaisance sous le nom de "St Rémi". Remisé pendant une vingtaine d’année dans un garage à Houlgate, le "St Rémi" acheté par la ville de Dives sur Mer, est aussitôt confié aux bons soins du CAPAC, l’Ecole de Voile locale, avec pour mission de mener à bien les travaux de restaurations. Sous les conseils de François Renault, spécialiste des bateaux normands, le "St Rémi" reçoit un gréement de Flambart, avec jeu de voiles neuves. Le 14 juillet 1990, le "St Rémi" reprend contact avec la mer après trois mois de travaux intensifs.

Visites à quai : accès libre.

© Association Petit Foc
X Fermer
Le François Monique, sloop coquiller de la rade de Brest

Construit au Chantier du Fret en 1935, il a été réalisé pour la pêche à la coquille Saint Jacques, la récolte du maërl (sable calcaire pour l’amendement des terres) et du goémon rouge pour fertiliser les champs.
En 2008, le vieux gréement est racheté par Franck Brize et rapatrié à Trouville-Deauville. La même année, l’association Petit Foc se crée et entame la restauration du bateau, lui redonnant son caractère, ses couleurs, son gréement d’antan. L’association a pour but des sorties pédagogiques, culturelles et environnementales en Normandie, sur la Côte Fleurie et la Côte de Nacre.

Quai de l’Imperatrice Eugenie
Visites à quai : accès libre
Sorties en mer : tarifs et reservations sur place ou auprès de Michel Labouche au 02 31 65 11 80 ou 06 83 21 90 97 - www.petit-foc.asso.fr

X Fermer
Le Phidrak, le bateau pour tous

Le "Phidrak" est un bateau aménagé en 2015 pour les personnes en situation de handicap par le Deauville Sailing Club Toutes les manœuvres se font au cockpit (voiles, maniements des cordages…). Il est simple, facile d’accès (y compris pour les personnes en chaises roulantes) et sans danger. L’association propose des visites du bateau et exposition sur les travaux d'aménagement de l'accessibilité pour les handicapés de ce bateau

Quai de l’Imperatrice Eugenie
Visites à quai : inscriptions sur place - gratuit.
10 >19 juin : 11h-12h30 / 14h-19h