Notre circuit en 2h

© Patrice Le Bris

La gare de Trouville-Deauville

Point d’arrivée de nombreux résidents et touristes, la gare conçue dans un style néo-normand est inscrite depuis 2010 au titre des Monuments historiques. On jette un oeil dans le hall des voyageurs aux fresques, réalisées en 1932 par Louis Houpin, représentant un plan de Deauville-Trouville et une carte de Normandie.

© Sandrine Boyer

Le bassin Morny

En sortant de la gare, traversez pour un premier contact avec la mer. Les voiliers amarrés dans le bassin Morny, le premier des deux ports de Deauville, sont au premier plan de ce quartier de la Presqu’Île de la Touques en total réaménagement, dont 45% seront dédiés à la promenade et aux circulations douces à vélo ou à pied.

© Patrice Le Bris

La Place Morny

Empruntez la rue Désiré le Hoc pour vous rendre au coeur de la vie locale. La place Morny est un lieu très animé, notamment les jours de marché. Avant de faire provision de produits régionaux, on observe la statue du duc de Morny, fondateur de la station balnéaire. Une plaque mémoriale lui rend hommage.

© Ville de Deauville

La place Yves Saint Laurent

Poursuivez le long de la rue Eugène Colas pour déboucher sur cette mini-place chargée d’histoire architecturale. Le casino, construit en 1912, est un lieu mythique. Depuis son inauguration par Nijinsky et les Ballets Russes, son théâtre à l’italienne accueille entre autres aujourd’hui la programmation de la Saison culturelle de la Ville. A l’angle opposé, l’hôtel Normandy
Barrière offre son entrée côté « Cour normande ». Coco Chanel y ouvrit sa première boutique en 1913, et inventa le beige Chanel en référence au sable mouillé de la plage.

© Patrice Le Bris

La plage

Traversez le boulevard Cornuché et continuez sur l’avenue Lucien Barrière le long du Centre International de Deauville, vous y êtes. La plage est là. Centre stratégique, l’établissement des bains sur la Place Claude Lelouch, près des Bains pompéiens construits en 1923, répond à toutes vos questions balnéaires. Lieu favori des sportifs et des vacanciers, les lais de mer rassemblent l’ensemble des équipements de loisirs et de détente. Il n’y a plus qu’à choisir !

© Patrice Le Bris

Les Planches

On vient du monde entier pour s’y promener. L’occasion dès les beaux jours d’admirer les célèbres parasols aux cinq couleurs, emblèmes de la ville. Deux kilomètres de plage à consommer en toute liberté à votre rythme. Passez devant "Le Point de vue", lieu d’exposition et de rencontres culturelles et continuez tout droit sur la promenade d’Ornano avant de bifurquer sur la gauche vers le "Jjardin des coeurs" pour y accrocher un cadenas symbole de votre amour chabadabadesque… les sportifs emprunteront le parcours santé mitoyen.

© Jean-François Lange

La Villa Strassburger

Quittez le front de mer pour retrouver le boulevard Eugène Cornuché. Contournez l’hôtel Royal Barrière, inauguré en 1913, par la rue Jacques Le Marois. La promenade se fait tête en l’air pour admirer la variété de styles architecturaux des villas. Au bout de la rue, prenez à droite rue Fracasse puis à gauche vers l’avenue de la République. Après une halte au square devant l’église Saint-Augustin, prenez à gauche l’avenue Hocquart de Turtot jusqu’à la Villa Strassburger. Erigée en 1907 sur le site de la ferme du Coteau, propriété de Gustave Flaubert, c’est la villa la plus célèbre de la ville.

© Virginie Meigné

L'hippodrome de Deauville-La Touques

Revenez sur vos pas jusqu’au boulevard Mauger et longez l’hippodrome de Deauville-La Touques l’un des deux hippodromes de Deauville avec celui de Clairefontaine. Ses 75 hectares accueillent de nombreuses courses, y compris de prestigieux matchs de polo en son centre. Continuez jusqu’au rond-point. La gare se profile.