LES SQUARES DE DEAUVILLE

 

Pour le grand plaisir des promeneurs, Deauville présente une diversité d'ambiances et de paysages naturels ou plus organisés. Parmi ces derniers, les squares de Deauville où il est agréable de faire une halte et laisser le temps s'écouler.

 

© Delphine Barré Lerouxel

Le square de la Mairie

La Mairie a été construite en 1880 d'après les plans de l’architecte versaillais Saintin, proposant un bâtiment de style Beaux-Arts et implanté au centre d’un jardin enclos. Après la seconde guerre mondiale, la municipalité, désireuse d’adapter l’édifice à l’identité régionale de la station, confie sa "normandisation" à l’architecte Albert Guy. Ces transformations s’accompagnent de la reconstruction de l’aile est, d'une tourelle d’escalier polygonale et de l’aménagement en square de l’enclos détruit.

En savoir plus la Mairie

© Sandrine Boyer Engel

Le square François André

Ce square est aménagé en 1945 face à l’entrée principale de l’hôtel Normandy. Conçu comme un jardin régionaliste, planté de pommiers, il est quadrillé de sentiers qui convergent, au centre de la composition, vers un buste en bronze de François André érigé en 1964. Cet ouvrage, hommage au successeur d’Eugène Cornuché, directeur de la société des hôtels et casino de Deauville (actuel groupe Barrière), est réalisé par un ancien élève de Bourdelle Don.

En savoir plus sur l'hôtel Normandy

© Delphine Barré Lerouxel

Le square de l'église Saint-Augustin

En 1914, un square est aménagé devant l’église Saint-Augustin d’après les plans de l’architecte Georges Madeline, à l’emplacement du bâtiment des douanes. Deux voies motorisées perpendiculaires le traversent et délimitent trois pièces de gazon, sillonnées d’allées piétonnières. Chaque pièce est agrémentée de massifs de fleurs, d’arbres et d’arbustes d’essences locales, auxquels s’ajoutent en 1969 des plantations non indigènes, parmi lesquelles des peupliers d’Italie et des pins noirs d’Autriche.

En savoir plus sur l'église Saint-Augustin