JEAN PATOU

Créateur de haute couture

Le chic des Planches

Jean Patou a imprimé sa marque sur l’histoire de la mode en France et dans le monde entier. Avant-gardiste, travailleur acharné, toujours pressé, il a développé un style et une entreprise.

Son style intemporel, qui mélangeait avec dextérité le chic et le décontracté, le matin et le soir, s’exprimait à travers une mode pour tous les âges qui reflétait avant tout une modernité absolue, à l’image de sa vie. Son entreprise, qui connut une expansion rapide dès sa création s’adressait dès les années 1924 à une clientèle cosmopolite. L’Amérique le surnommait « l’homme le plus élégant d’Europe ».

Il avait le sens du marketing avant la lettre. Il a lancé la première huile solaire « huile de Chaldée » en 1927. Il a créé de nombreux parfums, dont Joy le parfum devenu aujourd’hui mythique. Il fut le premier à organiser des défilés spectacles et à recruter des mannequins américains pour défiler en France.

En 1924, il ouvre à Deauville une succursale de sa maison de couture parisienne.  « Le pavillon des bains », boutique éphémère située à deux pas de la mer, n’ouvre qu’en saison. Elle est pour le célèbre couturier, une vitrine pour une mode sportive qui autorise une nouvelle liberté des mouvements.

Habitué du casino de Deauville dont sa présence silencieuse à la table de jeux en compagnie d’André Citroën ou de Charles Hennessy fait le bonheur des chroniques mondaines, il n’hésite pas à faire la route, depuis Paris, au volant de sa luxueuse voiture de sport, une Farman, bolide décapotable qu’il conduit en gants et casque de cuir. A Deauville, toujours, on le croise en terrasse du bar du Soleil, pantalon clair de gabardine, chaussures bicolores, chemise blanche et cravate rayée sous un simple cardigan de cachemire. Une version masculine du « sportswear » tel que propulsé par lui et ses confrères au début des années 20.