La ville de Deauville ainsi que son arrière pays font de ce triathlon un lieu d’exception pour la pratique du triple effort. Voici les points forts du parcours :

Natation en mer
Les triathlètes affronteront d’abord la Manche, une partie natation en mer qui reste rare dans les événements de triathlon. Il faudra donc affronter les vagues ainsi que les courants  marins pour pouvoir enchaîner avec le cyclisme, le tout dans une eau qui reste relativement fraîche, même avec une combinaison.

La côte Saint-Laurent
C’est la difficulté majeure du parcours. A partir du 2ème kilomètre, les coureurs entameront l’ascension d’une pente très technique, de 200m à 15% de moyenne. C’est ici que viennent en nombre les spectateurs pour créer une ambiance digne des plus grandes ascensions de cols. La côte Saint Laurent est devenu au fil des années un vrai symbole par sa difficulté. Elle reste en revanche particulièrement appréciée par les pratiquants, notamment grâce à l’ambiance qui y règne.

Le Pays d’Auge
Les triathlètes emprunteront l’arrière pays deauvillais, dans la campagne du pays d’Auge, l’occasion de découvrir un réel décor de carte postal eavec ses maisons à colombages, ses haras et ses pommiers, typiques de la région normande.

Les Planches
Pour terminer en beauté l’épreuve, les participants courront sur les fameuses planches de Deauville, une manière atypique de passer sur ce lieu incontournable de la ville, pour finir  sur la prestigieuse Avenue Lucien Barrière, face à l’hôtel Normandy Barrière.

 

 

Pour consulter le dispositif de circulation pendant le triathlon, cliquez ici