© Sandrine Boyer
© Sandrine Boyer
© Rinko Kawauchi

PRINCIPE FONDATEUR : 5 UNIVERS A EXPLORER

La création de cet équipement à dominante culturelle, renouvelle le traditionnel découpage musée-médiathèque-espaces de vie culturelle et associative. Il se veut novateur dans la forme et dans l’esprit : tout en respectant les contraintes nécessaires à la viabilité de chacune de ces entités, le projet se propose de faire fusionner ces différents concepts afin d’offrir aux visiteurs une nouvelle approche du monde culturel. Une approche qui s’exprime par la création d’ univers. Peu importe le support (livres, peintures, photographies, estampes, vidéos, sons..) c’est l’œuvre qui compte avant tout.

Rassembler et scénariser dans un même espace les multiples ressources sur un sujet pour en faciliter l’exploration et l’appropriation par tout à chacun. C’est le défi que se sont lancés les équipes projet. Pourquoi ? Parce que les collections des Franciscaines prennent toutes les formes : du documentaire au chef d’œuvre pictural, d’un livre à un film, du témoignage d’un Deauvillais à la photographie d’un artiste.

© Naïade Plante
© Collection Gilbert Hamel

DES VISITEURS ACTIFS

Les milliers de documents acquis par la Ville ont été répartis en cinq univers aux multiples facettes. Les visiteurs y accéderont de façon très innovante. Dans le principe, l’expérience pourrait ressembler à celle vécue par un internaute sur la toile où l’on surfe d’un sujet à l’autre. Les Franciscaines ajouteront une scénarisation ludique, interactive, intuitive dans un environnement voulu optimal pour la consultation. Le visiteur des Franciscaines pourrait par exemple se faire happer par un film diffusé sur une borne dans l’univers « Mémoire de Deauville », puis découvrir son réalisateur et ses liens avec la ville. Une passerelle pourra l’amener naturellement à l’univers « Spectacle, musique, cinéma », pour en savoir plus sur ses autres films, sa carrière…les réalisateurs associés, il pourrait finalement voir un deuxième film et rester jusqu’à tard…

Aux Franciscaines, les visiteurs seront actifs, maîtres de leurs choix entre de multiples scénarii, passerelles et ressources proposés. Ils exploreront selon à leur rythme pour construire leur propre connaissance, une promenade induite par les collections dans un lieu où l’on reste, un lieu que l’on finit par habiter.

A l’ouverture des Franciscaines, cinq univers seront accessibles au public. Chaque univers donnera accès à une bibliothèque numérique qui permettra d’emprunter des documents pour les emporter chez soi. Ces univers reliés seront renouvelés dans leur thématique tous les 4 à 5 ans.