Quatuor Cambini-Paris

Julien Chauvin, Karine Crocquenoy violon
Pierre-Eric Nimylowycz alto
Atsushi Sakai violoncelle

Fondée en 2007, par quatre musiciens rencontrés dans les meilleurs orchestres spécialisés : l’orchestre des Champs-Elysées, Les Talens Lyriques ou le Cercle de L’Harmonie, la formation est très vite appréciée tant pour son interprétation des œuvres reconnues de Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven ou Félix Mendelssohn que pour sa redécouverte de compositeurs français injustement oubliés tels Félicien David ou Louis Théodore Gouvy.

Le choix de Guiseppe Maria Cambini (1746-1825), violoniste et compositeur prolifique à la vie romanesque, témoigne de l’envie du quatuor d’explorer les évolutions stylistiques des époques classiques et romantiques.

Le quatuor Cambini-Paris s’est déjà produit dans les salles et les festivals les plus renommés d’Europe : le centre de musique de baroque de Versailles, le festival d’Aix-en-Provence, le Palazetto Bru Zane à Venis, le Concergebow de Bruges, le palais de marbre de Saint-Petersbourg, l’Oratoire San Filippo Neri de Bologne, l’Opéra Comique, l’auditorium du Louvre, la maison de Radio France à Paris, les instituts français de Vienne et de Budapest, le festival de Pâques de Deauville, le festival de Sablé-sur-Sarthe, le festival du Lubéron et le festival de l’Epau.

Ils collaborent avec des artistes tels Alain Planès, Alain Meunier, Christophe Coin ou Jérôme Pernoo.

Leur premier disque consacré à Devienne, Vachon, Cambini et Boccherini paraît en 2007 chez MBF. La chaine Arte les choisit alors pour illustrer une soirée consacrée aux vingt ans du centre de musique baroque de Versailles ainsi qu’un documentaire consacré à André Grétry. En 2010, leur disque dédié à Hyacinthe Jadin pour Timpani reçoit un Diapason d’or découverte. En 2012, leur enregistrement consacré à trois quatuors inédits de Félicien David est salué par la critique. En 2014, le quatuor enregistre un disque consacré aux quatuors parisiens de Wolfgang Amadeus Mozart.

Le quatuor Cambini-Paris est en résidence à la fondation Singer-Polignac et reçoit le soutient de la fondation Swiss Life.