WILLY RIZZO

Photographe

© Sandrine Boyer
© Willy Rizzo

1949: Willy Rizzo en reportage à Deauville

Pour la première fois depuis la guerre, les joueurs, les acteurs et les actrices, l’atmosphère et le décor restauré du casino sont photographiés à la demande exclusive de François André, Directeur des Hôtels et du casino de Deauville qui veut moderniser l’image du Casino. Comme pour ajouter une note encore plus glamour à la ville, le rendez vous mondial du Rallye nautique du Pavillon d’Or se joint de façon exceptionnelle au tourbillon des célébrités : Heddy Lamar, George Raft, Sophie Desmarets, Ludmilla Tchérina, Tilda Thamar, Vincent Scotto, Serge Reggiani, Albert, premier maître d’hôtel de chez Maxim’s, Jane Wyman, Lord Rothschild …Soixante-douze yachts venus des quatre coins du monde apportent une dimension sportive et festive à Deauville. Des Planches où ces dames, portent leurs maillots baleinés et étendent leurs belles jambes, où les parasols forment une forêt multicolore, en passant par Le Bar du Soleil, Le Ciro’s, Chez Carpentier, Le Grill du Casino, Les Ambassadeurs, Le Brummell, les rires jaillissent, les conversations animées fusent, la bonne humeur est maîtresse. C’est cette atmosphère très particulière qu’a saisi Willy Rizzo, invité avec ses amis les frères Kessel pour passer quelques jours à Deauville.  Armé d’un 6x6, il photographie la ville avec la fougue de ses 21 ans et un regard bien aiguisé. Ses photos,  réalisées cinq ans après le débarquement, sont les premières photos publiées de Deauville de l’après-guerre. Willy Rizzo est alors l’un des plus talentueux photographes du tout nouveau Paris Match, il va vite devenir une légende et un prince du photojournalisme. Après une longue carrière à Paris Match, il deviendra dans les années 1960, directeur artistique de Marie-Claire et collaborera avec les plus grands magazines de mode dont Vogue.