HENRY ROY

Photographe

© Naïade Plante

Invité au festival Planche(s) Contact en 2014

Henry Roy aime la couleur, les couleurs douces de fin de journée de printemps ou d’été. Il aime prendre son temps, saisir le moment, une impression et photographier la lenteur. De la banalité la plus simple, il sort une image qui restera dans nos mémoires. Une expérience de "transfiguration du banal" par le récit photographique. Dans le blog qu’il tient au quotidien, il écrit, s’adressant aux jeunes générations : « La photographie est un langage puissant. Chaque photo, même la plus insignifiante, t’adresse un message. Il peut être simpliste et vulgaire, solliciter la partie la plus primitive de ton être et te manipuler sournoisement ».

Henry Roy est un photographe qui respire l'indépendance d'esprit, la sérénité et une extrême douceur. Pour lui l’art de se promener est une quête de liberté, il ne cesse de prendre les photos à la légère. Il regarde chacune d'elles très attentivement, et pose la question de son réel contenu. Demande quel est son but véritable.

Pour le festival Planche(s) Contact, il a suivi le départ des marins de la Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire et ses préparatifs entre le 29 mai et 8 juin 2014. Un regard décalé sur un grand événement sportif qui, pour la première fois avait choisi Deauville.