FRANÇOISE SAGAN

Ecrivain

En 1954, le succès de Bonjour Tristesse propulse au-devant de l’actualité une jeune inconnue de 19 ans, Françoise Sagan, romancière fragile qui devient d’emblée l’héroïne d’une génération. Elle fut l’une des figures de Saint-Germain-des-Prés, et du Saint Tropez des Années 60. L’auteure de Bonjour Tristesse découvre la côte Normande en 1959 et va adopter Deauville. Tous deux ont le goût de la fête, des courses de chevaux, des vastes plages qui apaisent, des tables de jeux qui électrisent et des virées en bande qui soudent les amitiés. Le 8 août 1959, elle gagnera au Casino de Deauville 8 millions de francs après avoir joué le 8 à plusieurs reprises. Avec cette somme, elle achète au petit matin, le Manoir d’Equemauville, situé entre Deauville et Honfleur. Pour le Xe anniversaire de sa disparition, la Ville de Deauville a rendu un hommage à Françoise Sagan le 27 septembre 2014 en posant une plaque sur la façade du Bar du Soleil.

… en ce Deauville d’octobre, abandonné et brûlant, je regardais la mer vide,  les mouettes affolées qui rasaient les planches, le soleil blanc et, à contre-jour, quelques personnages qu’on eût dits tirés de Mort à Venise de Visconti.
Et moi, seule, enfin seule, qui laissais pendre mes mains, tels des gibiers morts, de chaque côté de ma chaise longue.
Rendue à la solitude, à l’adolescence rêveuse, à ce qu’on ne devrait jamais quitter, mais que les autres -l’enfer, le paradis- vous obligent sans cesse à déserter. Mais là, les autres ne pouvaient rien entre moi et ce triomphant automne.

Françoise Sagan,
Des bleus à l’âme, © Flammarion 1972 © Stock 2009