LES FRERES SEEBERGER

Photographes

© Ville de Deauville
© Fonds Seeberger - BnF

Nés d’un père bavarois et d’une mère Lyonnaise, les trois frères Séeberger: Jules (1872-1932), Louis (1874- 1946) et Henri (1876-1956) fondent en 1906, à Paris, un atelier photographique familial qui se consacre à partir de 1909 à la photographie de mode.

Leurs premières photographies sont réalisées sur les champs de courses, qui sont alors les hauts lieux de l’élégance. De 1918 à 1939 ils étendent leurs reportages aux lieux de villégiatures: Cannes au printemps, Deauville en juillet et en août, Biarritz en septembre et Saint-Moritz en hiver. Pour assurer leur promotion et gagner en visibilité dans la presse magazine de l’époque, Jeanne Lanvin, Jean Patou, ou Madeleine Vionnet,... envoient leurs premiers mannequins qui côtoient sur place leurs meilleures clientes. Ainsi, de 1909 à 1939, les plus belles créations de haute couture française sont immortalisées, en situation et en plein air.

Les frères Séeberger photographient aussi, lors de leurs reportages commandés par les couturiers, les personnalités et les artistes qui fréquentent ces lieux de villégiature.

La Bibliothèque nationale de France a acquis en 1975, une partie des archives Séeberger, avec 60 000 négatifs et leurs tirages, consacrés aux photos de mode. Une partie de ce fonds a fait l’objet d’une exposition à Paris, à la BnF, durant l’été 2006.

En juillet et août 2010, l’exposition photo Le Deauville des Séeberger réunit quarante tirages, pour la plupart inédits, sur les Planches de Deauville à l’occasion du 150e anniversaire de la Ville de Deauville.