LES RYTHMES SCOLAIRES, LES GRANDS PRINCIPES

 

Le décret du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les maternelles et écoles primaires a bouleversé les rythmes scolaires. Fait établi, les écoliers sont sous le joug de trop longues journées aux emplois du temps surchargés. Si l’Education nationale a laissé le choix aux communes d’appliquer un nouvel emploi du temps en septembre 2013 ou septembre 2014, les enfants scolarisés à Deauville sont passés dès 2013 aux 24 heures d’enseignement recommandées. Au-delà de ces 24h, réparties sur neuf demi-journées, les communes ont pour mission de prendre le relais.
Le programme qui s’applique à Deauville s’articule en complémentarité tout au long de la journée tout en respectant les rythmes de vie de l’enfant.
Le temps péri-scolaire est l’opportunité de développer de nouvelles activités propices à l’épanouissement créatif, à l’échange, au partage, à la découverte. A l’issue de l’année scolaire, chaque enfant aura suivi des activités différentes, d’un cycle d’équitation à un travail sur la danse dans le cadre de la Saison culturelle.
Ces nouveaux aménagements ont engagé le service enseignement et jeunesse à la création de 2 postes permanents et de 3 contrats d’avenir et au ré-aménagement des espaces pédagogiques.

L’ESPRIT DE LA LOI
La loi répartit les 24 heures hebdomadaires de classe sur neuf demi-journées au lieu de huit. Sans jamais excéder 5h30 d’enseignement la journée ou 3h30 en demi-journée. Les séquences d’apprentissage plus courtes doivent coïncider avec les périodes où la faculté de concentration est la meilleure.
La pause méridienne a été élargie de 15 minutes, pour atteindre 2 heures. Cette amplitude horaire permet de conforter le temps du repas, désormais porté à 50 minutes et de bénéficier d’activités ou d’accès à des espaces libres pour faire des jeux de société, se reposer, lire un livre…

POURQUOI AVOIR CHANGE DE RYTHME ?
- mieux équilibrer les heures de classe sur la semaine ;
- alléger la journée de classe ;
- programmer les enseignements à des moments de la journée où la faculté de concentration des élèves est la plus grande.

LES PRINCIPES RETENUS A DEAUVILLE
Ce qui a guidé le travail de réflexion de la Ville et de ses partenaires :
- Placer l’enfant au cœur du dispositif.
- Faire du temps du repas un temps privilégié.
- Faire de la pause du midi un temps de récupération non contraint.
- Continuer d’éveiller les enfants, leur transmettre l’envie de découvrir, de s’enrichir
- Développer leur créativité
- Favoriser les échanges et le partage.
 Et parce que l’enseignement du primaire est primordial pour la suite, créer un dispositif d’aide aux élèves les plus en difficultés.